Comment se débarrasser de ses robots ménagers ?

C’est une question à se poser avant ou juste après l’achat d’un appareil : où se débarrasser de ses robots ménagers usés ou cassés ? On ne peut pas jeter un tel appareil dans la poubelle classique et on ne sait pas toujours si on peut déposer de l’électronique pour le passage des encombrants.

On considère que chaque Français conserve en moyenne 58 kg d’appareils inutilisés. Quel espace bloqué dont on ne peut pas profiter !

Je vous propose de découvrir ci-dessous toutes les possibilités qui s’offrent à vous pour ne pas vous encombrer avec ce dont vous ne voulez plus.

Dans quel état est le robot ménager ?

C’est la première question à se poser. Est-il encore en état de fonctionnement ? Est-il irrémédiablement mort ? Est-il peut-être possible de le réparer ?

On ne traite pas de la même façon les déchets électriques suivant leur état. Si vous ne savez pas trop, par exemple dans le cadre d’une occasion qu’on vous aurait donné et dont vous n’avez pas l’utilité, rangez-le dans la catégorie des appareils potentiellement réparables.

La déchetterie

C’est la solution la plus évidente et quasiment inévitable pour les robots ménagers totalement hors service. Pour cela, il n’est pas possible d’aller où bon nous semble. On doit se rendre dans la déchetterie dont on dépend et certaines exigent un justificatif de domicile pour y entrer ou même une carte d’accès.

Autre détail important : toutes les déchetteries n’acceptent pas tous les types de déchets.

Je vous conseille donc de faire un tour sur le site de votre commune ou sur le site http://www.eco-systemes.fr pour en savoir plus sur le mode de fonctionnement chez vous.

Vendre ce qui est en bon état

Les solutions sont multiples pour mettre en vente ses appareils. C’est particulièrement intéressant pour les robots électroménagers qui sont assez chers à l’achat neuf. Il y a donc tout un marché pour de l’occasion en bon état.

Si on n’a pas envie de se créer un compte sur le bon coin, on peut commencer par diffuser un message à ses proches sur les réseaux sociaux. Ou alors, on peut profiter d’une belle journée de printemps ou d’automne pour participer à un vide-grenier.

L’inconvénient est que l’on n’est pas sûr de vendre et qu’il faut y consacrer un peu de temps, que ce soit pour prendre des photos et diffuser une annonce ou pour tenir un stand de vide-grenier.

Donner ce qui est en bon état

Il y a plusieurs façons de donner. Ainsi on peut choisir de donner à une association pour qu’elle le revende. L’appareil est alors vérifié puis il est mis en vente. Le travail depuis la réception jusqu’à la vente du robot est créateur d’emploi.

Il s’agit par exemple des boutiques Emmaüs ou Envie. Le nom plus général qui leur est donné est ressourcerie. On en trouve dans toute la France aujourd’hui. Et quand on doit vider une maison ou que l’on a des objets encombrants, ils peuvent se déplacer. Par exemple si vous avez un frigo à donner, appelez-les et confiez-leur en même temps vos appareils plus petits.

On peut également se tourner vers des associations qui favorisent des circuits non monétaires. On les appelle parfois les magasins pour rien ou les boutiques sans argent. Les dons sont libres, sans contre-partie et on peut également y prendre ce dont on a besoin, sans question posée.

Donner ce qui mérite réparation

Il est également possible de donner les robots qui pourraient (peut-être ou sûrement) être réparés. Pour cela il faut privilégier les ressourceries qui ont le plus souvent des ateliers de réparation dans leurs locaux. Elles ont du personnel compétent pour réparer ou éventuellement pour juste récupérer des pièces pour une future réparation.

Certains établissements scolaires organisent également des collectes afin de permettre aux lycéens ou étudiants de s’entraîner puis de revendre les appareils. Les bénéfices sont en général pour l’association des élèves. Il faut se renseigner au niveau local (mairie, bureau des associations).

Donner en achetant le nouveau modèle

La loi l’impose aux magasins. Pour un robot aspirateur acheté, il doivent reprendre votre ancien robot aspirateur. Et cela fonctionne pour tout ce que vous achetez en boutique, en terme d’électroménager.

Cependant je choisis volontairement de le mettre en toute dernière proposition, car ces grands magasins se font suffisamment d’argent en nous vendant leur appareil. Je préfère donner une chance à une association écologique, d’insertion ou de formation plutôt qu’à une multinationale.

Conclusion

Aujourd’hui on considère que les appareils électroménagers ne sont pas des déchets, mais des ressources à valoriser. C’est pourquoi on voit toujours sur l’emballage le logo d’une grande poubelle barrée.

Et les alternatives sont finalement assez simples, quand on prend quelques minutes pour se renseigner.